Connexion utilisateur
Bulletin électronique

Inscrivez vous à notre bulletin

* indicates required





Email Format

Vous êtes ici

Accueil

Opinion

Opinion : Une opportunité d’affaires pour les garderies non subventionnées ...

L’association des garderies privées non subventionnées s’insurge d’être écartée de l’appel d’offres pour l’attribution de 15 000 nouvelles places à contribution réduite (7$) que le gouvernement vient d’annoncer. La place que les médias réservent à leur argumentation fallacieuse sur l’équivalence de qualité entre une garderie et un CPE tend à leur donner raison, malgré la démonstration du contraire faite par le vérificateur générale du Québec[i]. Pourtant, ces entreprises à but lucratif qui ont saisi une opportunité d’affaires pourraient bien profiter de la situation actuelle pour encaisser un retour sur investissement avant de tomber dans la faillite qui soit-disant les menace.

Opinion : Service de garde en milieux de travail : une garderie privée socialement acceptable ?

Alors que le MFA s’apprête à annoncer les termes de l’appel à candidatures pour l’attribution de 15 000 nouvelles places[1] à contribution réduite (PCR), dites places à 7$, une série d’articles sort incidemment dans les médias pour questionner les ententes que les Centres de la petite enfance (CPE) prennent avec les milieux de travail qui les hébergent. Cette forme d’arrangement qui s’est répandue depuis plusieurs années sans faire de vagues, pourrait même être favorisée lors du nouvel exercice d’affectation de places. Alors que les PME pourraient s’intéresser à cette mesure de conciliation travail-famille, ne faudrait-il pas clarifier les règles ?

Suivez-nous sur :
Partagez sur :
Share this
Syndication